Le rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft n’est pas n’importe quoi puisqu’il s’agit de l’une des plus grosses transactions du secteur du numérique pour son prix de 70 millions de dollars. En tant qu’accord capital qui pourrait changer l’histoire de l’industrie, il est examiné par les autorités commerciales des principaux marchés pour confirmer qu’il n’y a pas de risques de concurrence. L’acquisition a récemment reçu sa première approbation, mais pourrait bientôt se retrouver sur un terrain fragile.

Vidéo : SPÉCIAUX – Microsoft a payé 70 milliards de dollars pour Activision Blizzard – TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Le Royaume-Uni pourrait retenir le rachat d’Activision pour un nouvel examen

Selon un rapport de VGC, la Competition and Markets Authority (CMA) du Royaume-Uni a établi que le processus de révision de l’accord entre Activision-Blizzard et Microsoft serait résolu au plus tard le 1er septembre. Cependant, compte tenu de la proximité de la date, de nouvelles informations sont apparues et font référence à la célébration naissante d’une réunion avec Microsoft qui traitera des éventuels problèmes qui pourraient survenir si l’achat est approuvé.

Jusqu’à présent, ce n’est pas une raison pour donner l’alerte, mais cela pourrait avoir un impact sur les délais estimés car dans l’éventualité où le CMA ne conclurait pas favorablement, la période d’examen devra être prolongée et encore une fois les personnes concernées et apparentées devront devez énoncer vos arguments pour et contre.

L’acquisition d’Activision-Blizzard a reçu l’approbation de l’Arabie saoudite il y a quelques jours, on pensait donc initialement que les autres autorités donneraient leur approbation prochainement. Cependant, il faut se rappeler que chaque processus est mené différemment et que les perspectives peuvent ne pas être les mêmes.

D’autre part, la fuite des réunions avec l’autorité commerciale brésilienne a révélé que toutes les sociétés liées, à l’exception de Sony, étaient d’accord avec l’acquisition, donc l’opposition de l’industrie devant les régulateurs n’est pas attendue.

Toujours ici à Magasins Jeux Vidéo.

Vidéo : SPÉCIAUX – Avouons-le, PlayStation : la Xbox a le dessus

Publications similaires