Le conflit entre Sony et Microsoft autour du rachat d’Activision-Blizzard et de ses conséquences pourrait prendre fin dans les prochaines semaines. Après une période de tension provoquée par l’opposition de la société japonaise à l’acquisition devant les régulateurs, un accord satisfaisant les deux parties pourrait être trouvé et servir de base aux autorités commerciales pour approuver l’achat le plus rapidement possible.

Sony et Microsoft mettront fin à leur conflit sur Activision et Call of Duty

Selon un rapport de A la recherche d’Alpha, la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis émettra des recommandations sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft dans les prochains jours et l’autorité devrait rendre sa décision publique en janvier. Selon des sources proches de la situation impliquant l’industrie du jeu vidéo et les autorités commerciales, cette décision intervient après que des représentants de Microsoft et Sony se sont rencontrés le week-end dernier pour convenir de garanties et parvenir à des accords pour mettre fin à la controverse.

Par ailleurs, la réunion entre Microsoft et Sony aurait été un premier pas vers la réunion à huis clos qui s’est tenue aujourd’hui à la FTC pour discuter de diverses questions connexes, y compris l’acquisition d’Activision-Blizzard.

Vidéo : SPÉCIAUX – PlayStation veut détruire l’achat d’Activision Blizzard

Le rachat d’Activision sera approuvé, mais Microsoft devra céder

Ces derniers jours, une prétendue fuite sur le site est apparue Politique qui a noté l’intention de la FTC de poursuivre Microsoft en justice afin que la société fasse des ajustements, des compromis et fournisse des garanties aux concurrents pour l’achat d’Activision-Blizzard. À ce moment-là, les spécialistes ont souligné qu’il ne s’agissait pas vraiment d’une fuite, mais d’un avis discret de la FTC via un support de communication afin que Microsoft prenne des décisions dans les plus brefs délais pour éviter une procédure judiciaire qui allongerait l’approbation de l’achat.

Compte tenu de ce qui se passe en Europe et aux États-Unis, ainsi qu’au Royaume-Uni, l’achat d’Activision-Blizzard sera approuvé au plus tard au second semestre 2023 mais Microsoft devra passer des accords et l’un d’entre eux sera lié à appel du devoir et le désir de PlayStation que la franchise ne soit pas exclusive à l’écosystème Xbox, du moins pas à court ou moyen terme.

Suivez ici, à Magasins Jeux Vidéo.

Vidéo : BITS – PAS DE CRYING, PLAYSTATION – Sony va-t-il manquer de Call of Duty ?

Publications similaires